Restauration : quelques pistes pour résister aux fermetures

0
634

Il ne vous aura pas échappé que parmi les très nombreux problèmes liés à la pandémie de la Covid-19 que nous traversons actuellement, l’économie est gravement touchée par les mesures de confinement et / ou de couvre-feu ainsi que par les mesures de fermetures qui mettent à l’arrêt de nombreuses activités. Parmi les secteurs les plus touchés par ces différentes mesures successives, les restauratrices et restaurateurs, purement et simplement fermés au public au moment où nous écrivons ces lignes en ce 12 janvier 2021. Se pose donc légitimement la question de la survie de l’activité et du maintien de la relation avec la clientèle pour toutes les restauratrices et tous les restaurateurs, surtout pour celles et ceux qui emploient de nombreux salariés, voire sont propriétaires de plusieurs établissements. Dans cet article, nous allons aborder quelques pistes possibles, des pistes que certaines et certains n’ont pas hésité à exploiter pour continuer à cuisiner et ne pas se laisser abattre par les événements.

Cuisine à emporter (voire à livrer)

Bien évidemment, la passerelle la plus évidente pour des personnes qui sont des professionnels de la cuisine, c’est de préparer de la cuisine à emporter ou à livrer. En basculant de la forme de restauration traditionnelle vers une forme comme celle-là, vous allez pouvoir capitaliser au maximum sur votre expertise, même si la préparation de plats à emporter ou à livrer présente des contraintes différentes de celles que vous avez quand vous pouvez servir les clients en salle.

Ainsi, il vous faudra très probablement modifier la carte des plats que vous proposez et peut-être prévoir d’investir dans du matériel de cuisine professionnel complémentaire comme par exemple des fours professionnels (dont vous pourrez trouver sur cette page plusieurs types et modèles différents) ou encore des armoires réfrigérées pour pouvoir assurer le maintien à température, aussi bien pour le maintien au chaud que pour le maintien au froid.

Développement d’autres activités

Si la cuisine à emporter est très clairement le palliatif qui a été le plus mis en place par de nombreux professionnels de la restauration qui se sont équipés d’un site Internet en clic and collect (dont le terme n’a d’ailleurs jamais autant utilisé et est désormais connu de tous ou presque), leur permettant de proposer des plats à emporter, certains ont développé d’autres formes d’activités. Cela pouvait par exemple être de la vente de produits alimentaires ou de boissons, mais cela a pu aussi prendre d’autres formes pour certains. Il y a même des restaurants qui (même si cela ne leur a rien apporté financièrement parlant), plutôt que de jeter les denrées périssables dont l’échéance serait arriver à terme pendant cette période où ils sont contraints de fermer leur établissement pour le public ont distribué des repas pour les personnes défavorisées. Une très belle initiative ! Comme chaque fois en période de crise, qu’il s’agisse d’ailleurs d’une crise sanitaire ou d’une crise d’un autre type, de nombreuses personnes font preuve d’une résilience hors du commun et nous ne pouvons que saluer cette qualité comme il se doit car elle le mérite d’une part et car elle peut être une source de motivation pour les autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici